Accueil

20
Avr 10

Tutoriel : Wee Planet

J’ai découvert il y a quelques jours (merci Shadow) un nouveau type de panoramique : le panoramique stéréographique appelé aussi Wee Planet.

C’est un procédé photographique, qui consiste à transformer une image panoramique, en une petite planète comme celle ci :

Partie 1

Ce tutoriel aura donc pour but de vous montrer comment obtenir un tel résultat.

Icone

Etape 1 : Prendre les photos.

Pour obtenir un panoramique, il faut prendre toute une série de photo, de sorte à recouvrir toute la zone qui vous entoure. Selon votre matériel, cela peut aller de 3 / 4 photos (si vous avez un objectif fisheye), à plus de 50 photos (si vous avez un objectif normal). L’idéal est d’utiliser un trépied, voir même une tête panoramique, mais il est tout à fait possible de faire votre 360° à la main.

Photographier le paysage sur 360°

Pour prendre ces photos sur 360°, placez-vous au centre de votre scène et photographiez tout ce qui se trouve à l’horizon. Prenez un point de repère pour faciliter la manipulation. Prenez ce point en photo, puis pivotez un peu sur vous même pour prendre une deuxième photo décalée, mais qui chevauche 30% de la zone de la précédente photo. Re-pivotez, et prenez une nouvelle photo et ainsi de suite jusqu’à faire un tour complet sur vous même et retrouver votre point de repère.

Ensuite, recommencez ces étapes pour prendre en photo ce qui se trouve au dessus de l’horizon. Puis une dernière fois pour prendre ce qui se trouve sous l’horizon. Vous pouvez faire ceci sur plusieurs niveaux (en s’éloignant encore plus de l’horizon à chaque fois) si vous voulez obtenir un panoramique plus large en hauteur.

Il faut vous dire que plus large est la zone que vous photographiez, et plus vous aurez de contrôle sur le résultat finale (sachant que vous pouvez toujours tronquer l’image si vous avez couvert une zone trop large). Le centre de votre planète en sera d’autant plus, moins étiré.

Une fois votre paysage photographié en long en large et en travers, transférez le tout sur votre ordinateur.

Icone

Etape 2 : Reconstituer le panoramique.

Il est maintenant temps de reconstituer votre panoramique. N’espérez pas faire ceci à la main, c’est quasiment impossible, vos photos devront être sujettes à de nombreuses déformations, corrections de teintes et autres modification, afin d’être collée parfaitement les unes aux autres tout en gardant une forme fidèle à la réalité.

Il faut donc passer par un logiciel qui le fera automatiquement (et ceci en quelques petites minutes). Pour cela, j’ai utilisé Autopano Pro, qui remplit très bien son rôle.

Voici donc le panoramique une fois passé à la moulinette :

Reconstituer le panoramique

Comme vous pouvez le voir, j’ai oublié de prendre quelques parties en photo, et je me retrouve avec des trous un peu partout dans le panoramique. Mais ce n’est pas grave, ceux-ci pourront être remplis avec Photoshop. Le plus important est de faire en sorte, lors de la prise de vue, de ne pas avoir ces trous en plein milieu de zones détaillées (les remplir serait alors bien plus laborieux).

Donc pour remplir vos trous, munissez-vous au choix (selon les cas), de l’outil tampon, de l’outil correcteur, ou encore de la nouvelle fonction phare de Photoshop CS5 : le Content Aware Fill. Vous devriez obtenir un panoramique digne de ce nom :

Corriger les erreurs de montage et remplissez les zones vides

Si vous souhaitez transformer votre panoramique en 360° ou encore en Wee Planet, il est fortement conseillé de rendre votre image seamless. C’est à dire, faire en sorte que le bord gauche et le bord droit de votre panoramique soient identiques. Ceci permettra lorsqu’on joindra ces bords entre eux, de ne pas voir de cassure.

Pour ce faire, il suffit juste de prendre un morceau de l’extrémité gauche du panoramique, et de le coller à droite de celui-ci. Une fois ceci fait, vous verrez donc la cassure en question, et vous pourrez donc la supprimer à coup de tampon, correcteur etc.

Transformer le panoramique en panoramique seamless

Votre panorama est fin prêt à être trituré et transformé en Wee Planet.

Icone

Etape 3 : Créez votre Wee Planet.

A partir de maintenant, le plus simple reste à faire. Il vous suffit de rendre votre image carré (lors du redimensionnement, décochez « conservez les proportions »), de la retourner (rotation à 180°), puis d’appliquer le filtre Coordonnées Polaires (menu Filtres -> Déformation -> Coordonnées polaires). Gommez les artefacts générés et coins étirés à coup de tampon, outil correcteur, ou content aware fill.

Rendre le panoramique carré
Appliquer le filtre Coordonnées Polaires
Gommer les artefacts et coins étirés

Il faut noter que, selon l’épaisseur de la zone qui se trouve sous l’horizon, votre planète aura une taille différente, et les proportions seront plus ou moins aplatie/exagérées. A vous de jouer (en tronquant l’image) pour obtenir le juste milieu. Voici un exemple de panoramique stéréographique, effectué avec 3 découpages différents :

Les 3 niveaux de tronquage du panoramique
Les 3 résultats selon les 3 nivaux de tronquage

Votre panoramique prend déjà l’apparence d’une planète et dans la plupart des cas, cela sera suffisant. Dans mon cas, vous remarquerez que le centre de la planète est « pincé ». Les dalles du sol se rejoignent en un seul point au lieu de rester carrées. J’ai donc choisi d’effacer ces dalles défectueuses (prises en charge au bout de 3pixels morts… :D) et de les recréer en me basant sur une des photos de sol que j’avais pris lors de la première étape. Pour cette étape je me suis grandement aidé de l’outil déformation (menu Edition -> Transformation -> Déformation).

Effacer les détails à retravailler
Les reconstituer à partir d'une photo de l'étape 1

Ça y est, vous venez de créer votre propre planète. Il ne vous reste plus qu’à y créer la vie et d’appeler la NASA pour la référencer dans leur cartographie.

Pour finir, voici le rendu final de ma planète, prise sur la place de la Bibliothèque Universitaire, à Grenoble.

Wee Planet de la Bibliothèque Universitaire de Grenoble

Et en bonus, une autre Wee Planet, cette fois-ci dans le Parc Paul Mistral, toujours à Grenoble.

Wee Planet du parc Paul Mistral de Grenoble

Ces deux Wee Planets sont aussi visible en haute qualité à partir de cette page.

J’espère que ce tutoriel vous aura plu 😉

Erratum :

Icone

Erratum !

On me souffle à l’oreille (encore merci à Shadow) que le filtre coordonnées polaires de Photoshop, même s’il donne un résultat ressemblant, ne correspond pas à une projection orthographique.

En effet, alors que le filtre coordonnées polaires se contente de transformer l’image en un disque, la projection orthographique va plus loin, en considérant que l’image est une sphère et en l’aplatissant sur un seul plan. Résultat : Plus on s’éloigne du centre de la planète et plus l’image est déformée.

Si on applique ceci à une grille, on remarque que dans le cas des coordonnées polaires, l’écart entre les lignes horizontales est le même partout, alors que pour une projection orthographique plus on s’éloigne du centre de la planète et plus ces lignes sont écartées. Voici un exemple (à gauche les coordonnées polaires, à droite la projection orthographique) :

Panoramique avec grille
Filtre Coordonnées Polaires avec grille
Filtre Projection Orthographique avec grille

Pour effectuer une vrai projection orthographique, un plugin Photoshop existe : Flexify. Pour l’utiliser, il vous suffit de revenir à la fin de l’étape 2 (plus besoin dans ce cas de rendre votre image carré ni de l’inverser), et d’appliquer le filtre en mode projection orthographique.

Voici donc le rendu final avec, cette fois-ci, une vrai projection orthographique.

Panoramique Stéréographique de la Bibliothèque Universitaire de Grenoble

Maintenant, à vous de voir quelle méthode donne le meilleur résultat. Dans mon cas par exemple, je préfère la version coordonnées polaires 😉

Laisser une réponse